a
AccueilRessourcesEclairagesArte accepte finalement de diffuser le documentaire sur l’antisémitisme

Arte accepte finalement de diffuser le documentaire sur l’antisémitisme

La chaîne culturelle franco-allemande diffusera le documentaire mercredi 21 juin.

Après plusieurs semaines de polémique, Arte a finalement décidé de diffuser le documentaire « Les nouveaux visages de l’Antisémitisme » que la chaîne culturelle franco-allemande avait retiré de sa programmation. Le film du cinéaste munichois Joachim Schröder et de la journaliste Sophie Hafner sera diffusé demain, mercredi 21 juin à 23 heures.

Comment expliquer ce revirement d’Arte ? La décision de la chaîne publique allemande ARD de diffuser demain soir le documentaire litigieux – alors que l’affaire prenait des proportions impressionnantes outre-Rhin – a certainement conduit les dirigeants d’Arte à un réexamen de leur position.

« Cette décision crée une situation nouvelle : les téléspectateurs allemands ayant accès à cette émission dès mercredi, il convient de faire en sorte qu’il en soit de même pour les français. C’est pourquoi Arte reprendra sur son antenne le signal de l’ARD et, ainsi, diffusera dans les mêmes conditions en France et en Allemagne le documentaire suivit du débat », a indiqué la chaîne dans un communiqué.

Arte est donc revenue de son refus initial à l’origine de la polémique. Bien que ce documentaire ait été commandé et produit par la chaîne, le directeur des programmes Alain le Diberder avait décidé après visionnage de le retirer de l’antenne au motif que les réalisateurs se seraient « considérablement éloignés » du projet initial.

Mais, en Allemagne comme en France, de nombreuses voix s’étaient élevées pour dénoncer la « censure » d’un documentaire mettant en lumière les liens entre l’antisémitisme et l’antisionisme.

Ces protestations et la décision de la chaîne publique allemande ARD de diffuser le documentaire ont au bout du compte rendu la position des dirigeants d’Arte en France « intenable » estime Télérama. « La chaîne a pris à son tour la seule décision qui s’imposait : diffuser le film en même temps dans les deux pays (…) les téléspectateurs trancheront ».

Parmi les démarches qui ont sans doute convaincu Arte de réévaluer son point de vue, la rencontre entre les dirigeants de la chaîne culturelle et le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Francis Kalifat, qui a eu lieu lundi 20 juin.

Lors de cette réunion, Francis Kalifat a « exprimé son indignation » au sujet de la déprogrammation du documentaire et interpelé les responsables d’Arte sur la difficulté de « traiter de l’antisémitisme d’origine arabo-musulmane, directement lié à la situation au Proche-Orient ».

 

D’autres articles sur InfoEquitable à propos de cette affaire :

15 juin 2017 : Arte censure un documentaire… et confirme sa ligne éditoriale anti-israélienne

16 juin 2017 : Antisémitisme : Israël demande à Arte de diffuser le reportage censuré

19 juin 2017 : Antisémitisme : la télévision allemande va diffuser le documentaire refusé par Arte

20 juin 2017 : Analyse : Choquant, le documentaire qu’Arte ne voulait pas montrer ?

Vous avez aimé cet article ? Suivez InfoEquitable sur Facebook et Twitter.


Auteur : © InfoEquitable. Si vous souhaitez reproduire cet article, merci de demander ici une autorisation écrite préalable.

Aucun commentaire

Commenter