a
AccueilRessourcesEclairagesLe CSA condamne les propos tenus par Rony Brauman sur Europe 1

Le CSA condamne les propos tenus par Rony Brauman sur Europe 1

Une décision rendue par le Conseil supérieur de l’audiovisuel vient désavouer un grave dérapage à la fois anti-israélien et anti-juif commis le 16 janvier dernier par Rony Brauman et critique la manière dont l’intervieweur a réagi à l’antenne.

Invité ce jour-là par le journaliste David Abiker, dans l’émission « C’est arrivé cette semaine », le fondateur de Médecins Sans Frontières avait dénoncé le port de la kippa comme « signe d’allégeance à la politique de l’Etat d’Israël ».

Une déclaration qui avait soulevé un tollé, notamment dans la communauté juive, et qui a poussé le directeur de la publication du site Le Monde Juif .info, Yohann Taïeb, à saisir le CSA.

Cette petite phrase s’inscrivait sans ambigüité dans le cadre des campagnes de délégitimation d’Israël et d’incitation à la violence contre les Juifs porteurs de kippa.

Il ne fallait en effet voir aucune bienveillance dans le propos de Rony Brauman qui n’a jamais fait mystère de ses positions systématiquement anti-israéliennes.

Au lendemain de ce dérapage, le militant d’extrême-gauche avait d’ailleurs tenté d’éteindre l’incendie en expliquant avoir été mal compris.

Ses explications ne semblent pas avoir convaincu les sages de l’audiovisuel, puisque le CSA donne raison au plaignant.

Dans sa décision, le CSA « déplore que le journaliste n’ait pas réagi de manière claire et explicite à de tels propos, ce qui caractérise une insuffisance de maîtrise de l’antenne (…) même si le journaliste est revenu sur cet incident le lendemain ».

Sur le fond, le Conseil supérieur de l’audiovisuel condamne très nettement les propos de Rony Brauman en estimant que « de telles assertions » sont « susceptibles d’alimenter des tensions et des antagonismes au sein de la population ou d’entraîner des attitudes de rejet ou de xénophobie ».

Vous avez aimé cet article ? Suivez InfoEquitable sur Facebook et Twitter.


Auteur : © InfoEquitable

Derniers commentaires
  • Mais encore ? En quoi une condamnation par le CSA pourra entraver un Brauman qui ne cesse de déraper mais que l’on invite systématiquement sur les plateaux télés et radios ?

    Une simple condamnation n’a aucune espèce d’importance et c’est cela qu’il faudrait écrire au CSA.
    Si le judiciaire s’appuyant sur la condamnation du CSA se mettait en route via une association anti-raciste, là…et seulement là…justice serait faite et Brauman cesserait sans doute de « déraper » car lui fait comme tous les autres : des dérapages contrôlés ! C’est le porte-monnaie qu’il faut viser et l’inscription au casier judiciaire.

    • Bien vu Nina, il n’y a rien à ajouter à votre réaction juste et lucide.
      Tant que les tribunaux ne seront pas saisis pour ces « dérapages » récurrents, et que des condamnations soient prononcées, il n’y a aucune raison pour que ces idiots utiles cessent leurs âneries.
      Ce qui est plus triste, c’est de lire que David Abiker n’ait pas réagi.
      Il faut croire que certains Juifs aiment entendre des critiques racistes contre d’autres Juifs…

    • Tu as raison il suffit d’une inscription sur son casier judiciaire pour le rayer de l’ordre des médecins et ne plus entendre ses propos haineux…..il doit regretter tous les jours la mort d’hitler, ce fils de Pétain !!!

  • Le systeme actuel a bien trop interet a pousser l extreme gauche et l islamisme , la communauté juive n a plus d existence reelle ou d interet electoral ou mercantile , le pays est desormais arabo frančais et nous devons nous habituer a notre role de bouc emissaire , ou ……. Rentrer chez nous

  • La haine d’Israël chez Brauman est d’ordre pathologique.
    Malheureusement pour lui, c’est sans espoir.
    On n’a pas encore trouvé de remède
    pour guérir de la haine de soi.

  • Pour avoir une telle haine de son propre peuple il faut avoir eu un traumatisme violent , que cache Rony brauman , c’est vraiment maladif.et malsain , je suis prêt à lui payer des séances d’analyse pour extirper le demon qui l’habite et qui le rends si venimeux

  • Rien n’est plus terrible que la haine que les « siens » lui portent.
    Je hais cet individu, ceux qui le soutiennent et qui pensent comme lui.

Commenter