a
AccueilVeille médiasL’AFP propage le mythe de l’empoisonnement de la population de Gaza

L’AFP propage le mythe de l’empoisonnement de la population de Gaza

Une dépêche évoque un plan israélien pour favoriser l’usage de la drogue chez les Palestiniens.

C’est une dépêche de l’Agence France-Presse diffusée le 2 juillet dernier.

 

 

Intitulée « A Gaza, cachets, joints et autres pilules font des ravages », elle est consacrée au problème de la consommation de drogues diverses par une partie de la population.

Selon l’AFP, si nombre de Gazaouis toxicomanes fument du cannabis, « la grande majorité se reporte sur des médicaments, pis-aller plus facile à se procurer et moins chers ».

La dépêche décrit ainsi « les ravages » causés par la consommation de drogue à Gaza puis, au détour d’un paragraphe, poursuit :

 

Il y a « un plan organisé pour faire entrer de grosses quantités de drogue à Gaza, » accuse Iyad al-Bozoum, un porte-parole du ministère de l’Intérieur du Hamas. Le premier bénéficiaire en est Israël, l’ennemi désigné du Hamas, et la première victime est la jeunesse, affirme-t-il.

 

Voilà une mise une accusation bien lancée, à peine sous le mode de l’insinuation : à en croire le responsable du Hamas, il y aurait bien un « plan organisé » destiné à empoisonner la population palestinienne dont l’instigateur ne saurait être qu’Israël.

Une accusation aussi effarante qu’invraisemblable. Jamais, dans toutes les guerres qui les ont opposés à leurs voisins arabes et palestiniens, les Israéliens n’ont utilisé de telles méthodes.

Les propos du dirigeant du Hamas rapportés complaisamment par l’AFP s’inscrivent dans la droite ligne des campagnes de diabolisation d’Israël menées depuis des années par les Palestiniens.

 

L’AFP ne se donne pas la peine de vérifier l’info ni de publier un démenti israélien

Ces accusations moyenâgeuses d’empoisonnement ne datent pas d’hier. A de nombreuses reprises, la propagande palestinienne a tenté (avec des succès divers) d’intoxiquer les médias occidentaux.

L’actualité tournant au ralenti en cette période estivale, le mois de juillet est sans doute jugé propice par les faussaires pour diffuser ce genre d’infos bidon. Déjà en juillet 2009, le Hamas avait inventé de toutes pièces cette histoire de chewing-gum aphrodisiaque distribué par le Mossad afin de « pervertir » les jeunes femmes palestiniennes.

L’AFP y avait consacré une dépêche (reprise ici sur le site du Nouvel Obs) comportant un démenti formel des Israéliens qualifiant à juste titre ces accusations « d’absurdes ».

 

 

Mais cette fois-ci, l’AFP ne s’est même pas donnée la peine de solliciter les Israéliens pour connaitre leur position.

L’accusation formulée par le responsable du Hamas est sans doute jugée par l’AFP suffisamment allusive pour ne se donner la peine de demander un démenti aux israéliens.

L’info est tellement grotesque que la dépêche a d’ailleurs été peu diffusée sur les sites grand public.

Challenges, L’Obs, France-Soir et L’Express ont néanmoins mordu à l’hameçon, de même que le quotidien libanais L’Orient Le Jour, qui s’est chargé de la besogne dans le monde arabe francophone, et le… Times of Israel.

 

 

Questions à l’AFP

En diffusant sans la moindre vérification une information manifestement mensongère du Hamas, l’AFP ne se met-elle pas en contradiction avec les principes qu’elle a elle-même édictés dans sa charte des bonnes pratiques éditoriales et déontologiques ?

Notamment :

  • la nécessité  de fournir « une couverture exacte, impartiale et équilibrée » de l’actualité « indépendante et libre de toute influence politique ou idéologique »
  • le « devoir de rechercher la vérité des faits et de ne pas rapporter passivement l’information qui leur est soumise »
  • l’obligation de « ne pas rapporter les rumeurs comme des faits » et de « maintenir les critères les plus stricts de vérification »
  • l’obligation de « joindre toutes les parties prenantes d’une histoire et d’obtenir les commentaires de ceux que l’on critique ou que l’on accuse ».

A la lecture de cette dépêche, on est en droit de se demander si les accusations formulées à l’encontre d’Israël ne constituent pas une sérieuse entorse aux principes fondateurs de l’AFP.

Vous avez aimé cet article ? Suivez InfoEquitable sur Facebook et Twitter.


Auteur : © InfoEquitable. Si vous souhaitez reproduire cet article, merci de demander ici une autorisation écrite préalable.

Derniers commentaires
  • AFP = Association France – Palestine permet de mieux comprendre ce service français. Malheureusement pour les français, leur pays se transforme petit à petit en un pays arabe des plus obtus, mais qui se prend toujours pour un grand pays.

  • c’est lamentablement con , c’est piloté, c’est petrodollarise, laissez ce monde se noyer…et puis un jour quand les juifs seront partis ils seront entre eux…

Commenter