a
AccueilRessourcesEclairages« Le Pen reçue en grande pompe en Israël » : encore un énorme mensonge du Parti Communiste

« Le Pen reçue en grande pompe en Israël » : encore un énorme mensonge du Parti Communiste

Cette affirmation sans aucun fondement a été proférée par le secrétaire national du PCF sur la chaîne France Info.

 

Dernière manipulation en date dans « l’affaire » du voyage annulé des parlementaires français en Israël : le gros mensonge du secrétaire national du Parti Communiste Français (PCF) Pierre Laurent affirmant le 16 novembre sur l’antenne de France Info que Marine Le Pen aurait été « reçue en grande pompe » en Israël au mois de juin dernier.

 

La décision, si elle était maintenue, du gouvernement israélien de nous empêcher d’entrer sur le territoire est très grave. […] Nous avons prévu des rencontres en Palestine comme en Israël. Nous voulions aussi apporter notre solidarité à des gens qui se battent pour la liberté, des prisonniers politiques. […] Donc, c’est regrettable. Je rappelle que Israël a reçu en grande pompe Marine Le Pen au mois de juin dernier. J’ai du mal à comprendre pourquoi des parlementaires français, attachés eux à la relance du processus de paix entre Israël et la Palestine pourraient ne pas entrer sur le territoire palestinien.

 

Cette déclaration faisait suite au refus des autorités israéliennes d’accueillir sur son sol une délégation d’élus communistes et de La France Insoumise (LFI) qui avaient annoncé leur souhait de rencontrer dans leurs cellules respectives le terroriste palestinien Marwan Barghouti et son acolyte du FPLP Salah Hamouri.

L’affirmation de Pierre Laurent est bien entendu totalement mensongère. Marine Le Pen ne s’est à ce jour jamais rendue en Israël. Elle y a encore moins été reçue de manière officielle, que la pompe soit grande ou petite.

L’ambassade d’Israël en France a d’ailleurs démenti dans un tweet les déclarations du leader communiste.

 

 

Dans la journée, Pierre Laurent publie un « rectificatif » sur son compte Twitter. Rédigé en style télégraphique, il est réservé aux initiés (22 retweets…). Comprenne qui pourra :

 

 

Ce rectificatif est de surcroit lui aussi erroné.

Plusieurs cadres du FN ont certes effectué des voyages privés en Israël, mais il n’y ont jamais reçu le moindre accueil officiel (ils n’avaient jamais en outre demandé à rencontrer des terroristes dans leurs cellules pour leur témoigner leur solidarité).

 

La calomnie plus un (discret) démenti, reste la calomnie

Pierre Laurent maîtrise bien l’une des techniques de base de la désinformation : proférer un mensonge bruyant, puis le démentir – en plaidant l’erreur – de manière plus discrète.

A l’heure des réseaux sociaux, cela donne le résultat suivant.

A 8 h du matin, sur le plateau de France Info, Pierre Laurent invente de toute pièce la fable du voyage de Marine en Israël.

L’extrait est immédiatement rediffusé sur le compte Twitter de France Info (plus d’un million d’abonnés).

Il sera retweeté 326 fois.

 

 

Avant même que Pierre Laurent ne rédige son propre « mea culpa », la rédaction de France Info, très vigilante, réalise qu’ils se sont fait enflés par le leader communiste.

Un nouveau tweet, sous forme de démenti, est alors diffusé :

 

 

Ce tweet sera retweeté… 26 fois.

« Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose… ». Pierre Laurent peut se frotter les mains avec la satisfaction du devoir de désinformateur accompli.

Dans la bonne tradition léniniste, le mensonge destiné à abattre l’adversaire est pour le militant communiste parfaitement légitime.

En l’occurrence, il s’agissait de salir un peu plus Israël en semant la confusion avec l’équation suivante :

 

Israël = Le Pen = fasciste

 

Parmi les membres de la délégation qui devaient accompagner Pierre Laurent, il y avait les députés LFI Clémentine Autain, Michel Larive, Danièle Obono et Muriel Ressiguier, les députés européens Pascal Durand (EELV) et Patrick Le Hyaric (PCF).

Des gens qui, à titre personnel ou par le canal de leurs organisations, n’ont jamais ménagé leur peine pour dire tout le mal qu’ils pensent d’Israël et pour diaboliser l’Etat juif notamment auprès de leur clientèle des cités (rien à voir bien entendu avec l’antisémitisme qui s’y est installé désormais de manière chronique. Voir à ce sujet le dernier dossier de l’hebdomadaire Marianne).

Cette polémique aura donc eu au moins un mérite : celui de démasquer les pratiques de l’extrême-gauche française dont « l’antisionisme » constitue l’ingrédient de base des dérapages les plus nauséeux.

 

En 2012, déjà, la calomnie gratuite de Patrick Le Hyaric

Petite rappel historique. Cette tradition de la calomnie anti-israélienne ne date pas d’hier au Parti Communiste Français.

Il y a cinq ans, le 16 septembre 2012, Patrick Le Hyaric (membre de la délégation interdite d’entrée en Israël) s’était ainsi livré à une incitation à la haine gratuite et mensongère lors de son discours de clôture de la fête de « L’Humanité », le quotidien stalinien dont il est le directeur.

A l’époque un film pamphlet anti-islam « L’innocence des Musulmans » avait suscité de violentes manifestations dans tout le monde arabe.

 

 

Lors d’une émeute dirigée contre le consulat américain à Benghazi, en Libye, quatre membre du consulat dont le consul américain lui-même avait été lynchés par la foule dans des conditions particulièrement atroces.

Lors de son discours, Patrick Le Hyaric avait affirmé devant la foule réunie dans le Parc de la Courneuve, que ce « film insupportable » avait été réalisé par « un intégriste Israélien »…

Affirmation gratuite, erronée, fausse, archi-fausse, ne reposant sur aucune base mais propice à chauffer le public de la fête de L’Huma et à le convaincre sans trop d’efforts que les Juifs et les sionistes sont bien les ennemis des musulmans.

Le président du Crif, Richard Prasquier, avait alors dénoncé ce mensonge volontaire du dirigeant communiste constitutif d’une incitation à la haine.

La Licra avait pareillement déploré que le directeur de L’Humanité « n’hésite pas à proférer une contre-vérité (…) qui dans un contexte explosif au sein du monde musulman peut aboutir à des déferlements de haine anti-israéliens et antisémites ».

Patrick Le Hyaric n’a jamais jugé nécessaire de démentir les calomnies proférées.

Ce sont aujourd’hui les mêmes militants qui avec leur morgue coutumière revendiquent le droit de rendre visite à des terroristes emprisonnés, qui s’étonnent qu’un Etat démocratique comme Israël mettent un coup d’arrêt à leur tournée et qui persistent à diffuser leurs mensonges haineux.

Vous avez aimé cet article ? Suivez InfoEquitable sur Facebook et Twitter.


Auteur : © InfoEquitable. Si vous souhaitez reproduire cet article, merci de demander ici une autorisation écrite préalable.

Aucun commentaire

Commenter