a
AccueilVeille médiasReuters rectifie ses dépêches en anglais… pas en français

Reuters rectifie ses dépêches en anglais… pas en français

Voici un nouvel exemple de la manière dont une présentation tendancieuse des faits concernant le conflit israélo-palestinien est diffusée par les grandes agences de presse internationales.

Dans le cas présent, il s’agit de l’agence anglaise Reuters.

Le 24 août, à 13 h 38 (heure de Washington), Reuters diffuse la dépêche suivante sur son site internet et à tous ses abonnés :

SCreuters31.08.16_4

Traduction : « Un soldat israélien abat un automobiliste palestinien en Cisjordanie »

(L’indication « army » est là pour préciser aux journalistes qui liront cette dépêche que la source de l’information est l’armée israélienne elle-même).

A la lecture de la dépêche, il s’avère que son titre est en parfait décalage avec la réalité et procède d’un mensonge par omission. L’automobiliste n’a en effet été abattu qu’après être sorti de son véhicule et avoir poignardé l’un des soldats en le blessant légèrement.

Contactée par le site américain CAMERA, l’agence Reuters reconnait immédiatement le caractère tendancieux du titre et le rectifie une demi-heure plus tard :

 

SCreuters31.08.16_9

Le titre est désormais plus conforme à la réalité de l’événement :

« Un palestinien qui avait poignardé un soldat a été abattu « 

Aucune rectification en revanche sur le fil français de Reuters

Dès la parution de la première dépêche en anglais, Reuters a diffusé version française suivante :

SCreuters31.08.16_6

 

Cette version ne sera jamais corrigée par le bureau français. Diffusée à tous les abonnés, elle sera notamment reprise par L’Obs,

 

SCreuters31.08.16_3

 

ainsi que sur les sites de Challenges,

SCreuters31.08.16_2

Ouest-France,

SCreuters31.08.16_7

et Mediapart.
SCreuters31.08.16_1

Commentaire :

Même si de nombreux lecteurs ont sans aucun doute perçu la réalité de l’événement telle qu’il en résulte de la lecture du texte même de la dépêche, la présentation mensongère par un titre biaisé et tendancieux participe une fois de plus de la diabolisation d’Israël.

La faute du bureau français de Reuters est d’autant plus inexcusable que le service anglophone a rapidement rectifié le titre litigieux.

Vous avez aimé cet article ? Suivez InfoEquitable sur Facebook et Twitter.


Auteur : InfoEquitable

Aucun commentaire

Commenter