a
AccueilVeille médiasRio : Quand l’AFP transforme un boycott anti-israélien en simple « dispute »…

Rio : Quand l’AFP transforme un boycott anti-israélien en simple « dispute »…

Un grave incident anti-israélien est survenu le 5 août dernier à Rio, peu avant la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques.

Des athlètes libanais se sont opposés à ce que des sportifs israéliens puissent monter avec eux dans le car qui devait emmener les deux délégations à la cérémonie.

Le lendemain, l’Agence France Presse (AFP) rapporte l’incident dans une dépêche dont le titre est le suivant :

PastedGraphic

Il s’agit d’une présentation pour le moins tendancieuse qui renvoie dos-à-dos les protagonistes et qui opère une confusion entre les agresseurs et les agressés.

Ce titre est d’ailleurs en contradiction avec le texte de la dépêche qui est plus précis sur les circonstances de l’événement.

Dès les première lignes, la dépêche indique en effet :

depecheAPFrio

L’attitude de la délégation libanaise ne souffre aucune ambiguité. Les athlètes appliquent sans états d’âme les consignes de boycott anti-israélien édictées par leur gouvernement qui interdit le moindre contact avec tout citoyen de l’Etat Juif. Cet ostracisme anti-israélien manifesté par les sportifs libanais est une entorse flagrante à la charte olympique qui garantit à tous les participants aux jeux « la possibilité de faire du sport sans discrimination d’aucune sorte et dans l’esprit olympique, qui exige la compréhension mutuelle, l’esprit d’amitié, de solidarité et de fair-play ».

Cette thèse de la « dispute » entre deux délégations diffusée par l’AFP est ainsi reprise par de nombreux organes de presse sur Internet,

Tels « Le Point » :

LePointRio

Europe 1 :

E1rio

Mais aussi Francetvinfo, L’Orient-le-Jour….

D’autres journaux comme Le Figaro diffusent la dépêche en modifiant légèrement le titre :

FigRio

La « dispute » devient une « querelle ». Mais le message suggéré par ce titre par l’AFP reste le même : il n’est pas possible d’établir les responsabilités dans ce grave incident.

D’autres médias font preuve d’une plus grande lucidité. Sur son internet, L’Obs revient sur cette affaire et sur des incidents analogues concernant les sportifs israéliens et n’hésite pas à parler de « boycott » .

L’AFP passe sous silence la condamnation du Comité International Olympique

Dès le lendemain, le Comité International Olympique réprimande le chef de la délégation libanaise après avoir procédé à son audition. L’agence américaine Associated Press rapporte l’information qui sera reprise notamment par l’édition anglaise du journal israélien Haaretz.

HaretzRio

Commentaire

Ces manquements de l’AFP à propos de « l’affaire du bus » relèvent-ils d’un simple manque de rigueur journalistique ou sont-ils constitutifs de dérapages plus préoccupants qui contreviennent aux obligations d’objectivité et d’exactitude que l’Agence France Presse s’est elle-même fixée dans sa charte ?

La question mérite d’être posée.

Dans l’hypothèse inverse, où des sportifs israéliens se seraient opposés à la montée d’une délégation arabe  dans leur bus, l’AFP se serait-elle contentée d’évoquer une simple « dispute » ou aurait-elle relaté l’incident  de manière moins édulcorée ?

Est-ce pour des raisons idéologiques touchant au conflit israélo-palestinien que l’agence française s’est refusée à évoquer les pratiques de boycott anti-israélien mises en oeuvre par la délégation libanaise ?

InfoEquitable entend réaffirmer les principes directeurs qui guident son action et défendra chaque fois qu’il sera nécessaire le droit d’Israël à un traitement équitable dans les médias.


Image : Youtube

Auteur : InfoEquitable

Derniers commentaires
  • AFP … Agence France Palestine est coutumière de ce genre de dérapage. La seule chose à faire est de chaque fois relever leur parti pris en espérant qu’à la longue ils aient honte. Mais sans illusions.

  • Jusqu’à quand allez vous jouer aux étonnés ?
    Une seule solution, je le dis et le répète, plus de carte de presse à tous ces menteurs et propagateurs d’informations tronquées et transformées.
    À bon entendeur salut !!

  • L’AFP est une officine du quai d’Orsay. Rien à voir avec un quelconque journalisme. Les articles, probablement adoubés par nos élites du ministère des affaires étrangères sont le reflet d’une politique en faillite qui nous entraine peu à peu vers le chaos.

  • Si j’avais été le chauffeur de ce bus, c’eut été très simple. Aux libanais j’aurais dit : « vous ne voulez pas être dans un bus avec des israéliens ? Pas de problème, la solution est très simple : descendez et allez-y à pied ! »

  • Il est toujours possible de rapporter un evenement, important ou non , en lui donnant une couleur anti-israelienne,
    tout en conservant ce qui, de facon superficielle, pourrait paraitre comme un element de verite. Ainsi, il y a une vingtaine d’annees,
    l’Iran avait refuse l’aide proposee par Israel a la suite d’un tremblement de terre devastateur. La « journaliste » de France 2 avait
    rapporte la chose en ces termes: « tous les pays du monde ont propose leur aide a l’Iran, a l’exception d’Israel ». Malheureusement.
    en France (a l’oppose, par exemple, du Canada), il semble impossible de faire reconnaitre et parfois amender les informations
    denaturees, en particulier celles emises a la television. Un detail, dans une « grande demoocratie » ?

  • A.F.P. c’est Agence France Palestine: les collabos du quai d’Orsay collaborent avec terroristes et boycotteurs, dans l’espoir de faire des affaires en pétro-dollars. La France égarée est malheureusement engagée dans un processus honteux d’auto destruction.

Commenter