AccueilVeille médiasLibération et l’intox des « routes pour colons »

Libération et l’intox des « routes pour colons »

Le correspondant de « Libération » a écrit qu’Israël avait ouvert une « bretelle autoroutière pour les colons ». InfoEquitable l’a vérifié : c’est complètement inexact.

 

Une actualité lourde et chargée occupe Israël, dont les ressortissant ont été visés cette semaine par plusieurs graves attaques – à commencer par celle qui a coûté la vie à un bébé qui a eu le malheur d’attendre le bus dans le ventre de sa mère lorsqu’un terroriste palestinien a tiré sur la foule, et qui malgré une césarienne d’urgence ne put survivre que quatre jours.

En dépit de ces événements dramatiques, le correspondant de Libération Guillaume Gendron a trouvé le temps de rédiger une « chronique de mode » au ton léger autour des habitudes vestimentaires de Benjamin Nétanyahou. Ce texte facétieux s’amuse d’un accessoire de mode adopté Premier ministre israélien qui, en bon animal politique, soigne tous les aspects de son image. La doudoune qu’il porte lors de ses visites de terrain n’a forcément pas été choisie au hasard. Elle fait même des émules, explique Guillaume Gendron :

 

Et évidemment, il l’avait sur le dos quelques heures plus tard au moment d’inaugurer une nouvelle bretelle autoroutière pour les colons, promettant qu’«aucun Juif ne serait jamais déraciné» de la Cisjordanie occupée, au côté de son ministre des Transports et du Renseignement, lui aussi vêtu d’une… doudoune noire matelassée.

 

La bretelle autoroutière en question est l’échangeur d’Adam, situé en Samarie (Cisjordanie). Elle sépare une route qui relie cette region à Jérusalem, quelques kilomètres au sud de là, et une autre qui va vers Qalandia, passage vers la ville de Ramallah. Est-ce une bretelle pour colons ? Non !

Guillaume Gendron, qui a une longue expérience dans la région, ne peut pas l’ignorer : le réseau routier de la zone C est ouvert à tous les véhicules, israéliens comme palestiniens !

L’administration civile israélienne (en charge de cette zone C selon les accords d’Oslo) l’a d’ailleurs confirmé le jour même de la parution de l’article de Libération :

 

 

Le nouvel échangeur d’Adam (…) dessert à la fois les Palestiniens et les Israéliens.

 

Non, la nouvelle bretelle autoroutière n’est pas « pour les colons ». Elle dessert tous les habitants de la région sans distinction. La tournure de la phrase suggère un « apartheid » inexistant.

Plusieurs lecteurs de Libé ont déjà signalé l’erreur. A moins que Guillaume Gendron n’ait accès à d’autres informations que nous ignorerions – et dans ce cas nous les ferions suivre à nos lecteurs -, il nous paraît indispensable que Libération corrige cette phrase pour donner aux lecteurs une vision juste de la réalité. InfoEquitable a contacté la rédaction à cet effet.

Vous appréciez le travail de veille et d’information d’InfoEquitable ? Aidez-nous à le poursuivre en faisant un don déductible de vos impôts à hauteur de 66 % des sommes versées. Chaque geste compte ! Suivez aussi InfoEquitable sur Facebook et Twitter.


Auteur : InfoEquitable. Si vous souhaitez reproduire cet article, merci de demander ici une autorisation écrite préalable.

Photo : COGAT / Twitter

Derniers commentaires
  • LIBE ÉCRIT N’IMPORTE QUOI.
    DÉJÀ LORS DE L’ATTENTAT DE STRASBOURG, ILS ONT PARLÉ. …DES LYCÉENS ! @😎

  • Les bonnes questions à poser déjà, c’est “Qui sont les colons ?” et “Qui est le peuple historiquement rattaché à cette terre, et à cette ville ?”

    Après nous pourrons définir si ces routes sont réservées aux uns ou aux autres ou si elles sont ouvertes à tout le monde…

  • Ce Guillaume, qui a tout de l’outil du même nom, devrait raboter ses “infos” !!

    Dommage pour lui, ce n’est pas vraiment le “gendre idéal”

    “””””Gendron Nom fréquent dans l’Ouest (85, 44, 53). C’est une variante ou un diminutif de Gendre (lien de parenté utilisé comme surnom, puis comme nom de famille). Diminutif : Gendronneau. Avec d’autres suffixes : Gendrau (06, 82), Gendraud (63, 86), Gendrault (41, 86, 79), Gendraux (79, 23), Gendreau (85, 86, 79), Gendreaud (24), Gendreaux (16), Gendrel (61), Gendret (77, 02, 71), Gendrillon (85), Gendrin (50), Gendrineau (16, 79), Gendrot (35, 72), Gendroz (25, 01) et sans doute Gendry (53, 49, 35).

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.