AccueilVeille médias
Archive

La mort d’une journaliste d’al Jazeera à Jénine a très vite donnée lieu à des accusations non étayées contre Tsahal. Il n’a pas fallu longtemps avant qu’une partie de la presse, malgré l’absence

Et ce n'est pas le seul confrère ayant laissé libre cours à ses penchants sur les réseaux sociaux après la mort de la journaliste d'al Jazeera tuée ce mercredi à Jénine.

L'agence française a annoncé qu'Israël était à l'origine du tir mortel en dépit du fait que l'armée puis le gouvernement israélien ont rapidement réfuté cette affirmation.

Les « dévotions » de fidèles juifs seraient « hautement inflammables ». En réalité, les seules matières inflammables avérées sur le Mont du Temple sont celles utilisées par les émeutiers palestiniens.

De vieilles accusations qu'Israël a toujours démenties refont surface à l'occasion du conflit ukrainien.

Trop gros pour être vrai. Des batteries usagées s’amoncelant à Gaza sur une hauteur avoisinant les 50 mètres ? En réaction à la vigilance d’InfoEquitable, l’AFP a rétracté cette assertion.

Israël, affirme l'experte en géopolitique de France 24, ne serait « même pas venu voter » au Conseil de sécurité. Seul hic ? Le pays n'est pas membre de cette institution.

L'essor de la pisciculture à Gaza est le fruit d'une décennie d'investissements. Mais d'un développement a priori bienvenu, la radio publique a trouvé un reproche à formuler contre Israël…

On dit qu'une image vaut mille mots. Plutôt que d'analyser les mensonges en pagaille truffant les 200 pages du dernier rapport à charge d'Amnesty International contre Israël, InfoEquitable révèle le véritable sens de

Une vieille calomnie anti-israélienne, ressortie à chaque fois que l'eau déborde à Gaza, veut qu'Israël ouvre les vannes de ses barrages pour noyer son voisin. Problème : les barrages n'existent pas. Et cette

Une dépêche, qui relaie les reproches d'activistes palestiniens estimant que Facebook et sa maison-mère Meta suppriment injustement du contenu pro-palestinien, garde le silence sur la nature violente des publications en question qui glorifient

A l’aube de cette nouvelle année 2022, voici venu moment de notre remise des prix de la désinformation anti-israélienne.

Dans le vocabulaire journalistique, un marronnier désigne un sujet qui revient régulièrement et quasiment à l’identique, chaque année à la même période. A l’égard d’Israël, un des « marronniers » en question traite du

Prétendant expliquer la situation à la frontière de Gaza à l’aide d’une photo du nouveau mur de sécurité construit par Israël, Christian Chesnot occulte la réalité du conflit armé déclenché par le Hamas

La radio publique a choisi de célébrer la Journée internationale des droits de l’Homme en mettant en avant une jeune activiste issue d'une famille palestinienne connue pour ses liens avec le terrorisme. Nous

La dépêche adopte le narratif palestinien fait de récriminations contre Israël : la coupable, qui a poignardé une mère de famille sans défense, semble exonérée de son acte et est présentée comme la

Un terroriste a réussi à blesser quatre Israéliens, dont l’un a perdu la vie. Les titres de l’AFP ont mis longtemps avant de mettre en évidence l’appartenance du tireur au Hamas. Et Le

Un article du Monde adopte sans réserve le narratif palestinien assimilant à la « société civile palestinienne » des ONG désormais classées comme terroristes par Israël en raison de leurs liens avec le

La ville de Gaza, d'où était exporté le vin produit à Yavné, se trouve à environ 45 kilomètres.

Evadés de prison puis rattrapés, les six hommes étaient tous membres d’organisations terroristes, impliqués dans des attentats. Une dépêche de l’AFP loue leur geste en faisant témoigner… d’autres anciens prisonniers qui ont eux-même