AccueilRessources
Archive

Le Courrier international a relayé un article accusant Israël d'avoir détruit un bâtiment érigé par les Palestiniens pour lutter contre le coronavirus – tout en ignorant le démenti officiel des autorités israéliennes. Conséquence

Emmanuel Macron a téléphoné le 9 juillet à Benyamin Netanyahou pour lui demander de renoncer au « projet d’annexion » en Cisjordanie. La réponse du Premier ministre israélien au président français a été

Une dépêche de l’AFP informe sur le « décès d’un détenu palestinien condamné pour meurtre ». Le texte décrit la victime comme un « soldat », citant l’agence palestinienne Ma’an, mais tout indique

La chaîne publique belge suggère que des activistes « engagés pour la paix » auraient été contraints de s’exiler en Belgique pour fuir un climat violent à leur égard en Israël. Le couple

L'organisation mondiale de journalistes invoque un « défaut de paiement de cotisations ». Pour les syndicats israéliens, cette exclusion qui dure depuis une décennie a été décidée pour des raisons politiques sous la

Interviewé en tant qu’estimable membre d’une « organisation catholique de défense des droits de l’homme », l’homme qui accuse Israël de racisme contre les Palestiniens a connu la prison pour son rôle au

Utilisant des images de propagande du Hezbollah, ce reportage lui attribuait tout le mérite d'avoir sauvé le Liban du Covid-19. Face aux protestations, dont celle d'InfoEquitable, France Télévisions a reconnu que le commentaire

Les responsables de la rédaction estiment que France Inter a le droit de passer sous silence le démenti officiel des autorités israéliennes à de graves accusations diffusées sur l’antenne de la radio publique.

Le 21 avril, le Fatah, le parti palestinien au pouvoir, a publié une vidéo menaçante incitant à la violence contre es journalistes israéliens, et la plus grande organisation représentant les journalistes au niveau

Un démenti israélien sur de graves accusations de destruction de structures censées servir à soigner les malades palestiniens du coronavirus avait été émis plusieurs jours avant la diffusion du reportage sur les ondes

La chaîne d'information du service public a offert une plate-forme aux allégations infondées d'habitants de Gaza, qui reprochaient notamment à Israël d'empêcher les biens, y compris médicaux, d'entrer sur le territoire.

Une vérification entreprise par InfoEquitable permet de constater que la densité de population à Gaza est bien moindre que ce que laisse entendre l’Agence France-Presse.

Alerté par InfoEquitable, le site TÊTU a supprimé un article comportant des propos que Yaakov Litzman, ministre de la Santé israélien, n’avait pas prononcés.

La calomnie associant les Juifs à une maladie meurtrière a une longue histoire. Il est stupéfiant de la retrouver relayée en 2020 par un grand magazine français.

Le journal catholique affirme aussi que le gouvernement israélien cherche à profiter de la crise sanitaire pour confisquer le pouvoir.

Pour commenter la décision israélienne de localiser ses citoyens contaminés par le coronavirus en recueillant la position de leur téléphone, RFI a fait appel, sans le dire clairement aux auditeurs, à un militant

Dans un article malveillant, le correspondant du quotidien du soir accuse le Premier ministre israélien de profiter de la crise sanitaire pour attenter aux libertés publiques et mettre la population en coupes réglées.

Face à la caméra, le jeune professeur de français qui enseigne à des enfants de Gaza et récolte des fonds pour cette activité l'assure : « Rien de politique, c’est juste humanitaire ».

Une citation de Donald Trump attribuée à des sources anonymes et invérifiables est invoquée pour accréditer l'idée d'un hold-up américano-israélien contre les Palestiniens.

L'auteure du reportage affirmait que les cancers et les maladies neurologiques et respiratoires grimpaient en flèche en Cisjordanie à cause du traitement des déchets électroniques israéliens. Contacté par InfoEquitable, le médiateur de RFI