AccueilVeille médiasClarification dans L’Express sur la dimension antisémite des attentats de Copenhague

Clarification dans L’Express sur la dimension antisémite des attentats de Copenhague

L’Express a complété un article dans lequel il avait été omis de mentionner que les Juifs avaient été, avec les défenseurs de la liberté d’expression, les secondes victimes des attentats de Copenhague en février 2015.

 

Dans un article intitulé « Immigration : la rugueuse méthode danoise », paru le 1er juin sur internet et le 5 juin dans le numéro 3544 du magazine, L’Express faisait référence aux « fusillades de Copenhague, en février 2015, qui ont causé la mort de deux personnes, lors d’une cérémonie d’hommage à la liberté d’expression et aux victimes de l’attaque de Charlie Hebdo, un mois auparavant. »

 

 

Ces attentats islamistes avaient en réalité deux cibles :

  • la liberté d’expression, effectivement; le première victime fut un participant au rassemblement, le réalisateur Finn Nørgaard;
  • les Juifs, avec l’attaque de la Grande synagogue de Copenhague; Dan Uzan, un garde qui protégeait les fidèles réunis dans le bâtiment pour une cérémonie, fut la deuxième victime de ces attaques.

Comme à Paris, où les assassins des journalistes de Charlie Hebdo tuèrent aussi délibérément des Juifs au magasin Hypercacher (sans oublier la policière touchée auparavant), l’attaque de Copenhague a ciblé simultanément la liberté d’expression et les Juifs.

 

La Grande synagogue de Copenhague après l’attaque de 2015 (CC-BY-SA-3.0 Wikimedia Commons)

 

Il nous paraissait donc nécessaire que la synagogue soit mentionnée dans l’article afin de bien identifier chacun des groupes de personnes visés et de permettre aux lecteurs de se représenter la nature exacte des attaques, y compris leur composante antisémite.

Contacté par InfoEquitable, l’auteur de l’article Axel Gyldén a reconnu qu’il était « crucial d’inclure la dimension antisémite de cette folie meurtrière » et précisé que si cela n’avait pas été fait, c’était en raison de la contrainte qu’ont les journalistes de toujours devoir synthétiser.

La version digitale de l’article a rapidement été mise à jour. Il parle désormais de façon très claire des « fusillades de Copenhague, en février 2015, qui ont causé la mort de deux personnes: la première, lors d’une cérémonie d’hommage à la liberté d’expression et aux victimes de l’attaque de Charlie Hebdo, un mois auparavant; la seconde, tuée devant une synagogue parce que juif. »

InfoEquitable remercie Axel Gyldén et L’Express pour cette rectification qui clarifie parfaitement la dimension antisémite des attaques de Copenhague.

 

Sur Wikipedia aussi

En cherchant des sources pour se remémorer les circonstances exactes des attentats de Copenhague, nous sommes tombés sur une page Wikipedia en anglais qui comportait la même lacune.

 

 

Chacun peut s’enregistrer sur Wikipédia et apporter des améliorations. C’est ce que nous avons fait, en complétant le texte avec la mention de la deuxième cible des attaques de Copenhague, la synagogue.

Au départ, n’étaient mentionnées que « 2 jours d’attaques à Copenhague commençant à un événement public appelé “Art, blasphème et liberté d’expression” au centre culturel Krudttønden »…

 

 

… ce à quoi nous avons rajouté « et se terminant à la Grande synagogue ».

 

 

Chacun peut ouvrir un profil sur Wikipédia en quelques clics et enrichir le contenu de l’encyclopédie. N’hésitez pas à en faire autant.

 

Vous appréciez le travail de veille et d’information d’InfoEquitable ? Aidez-nous à le poursuivre en faisant un don déductible de vos impôts à hauteur de 66 % des sommes versées. Chaque geste compte ! Suivez aussi InfoEquitable sur Facebook et Twitter.


Auteur : InfoEquitable. Si vous souhaitez reproduire cet article, merci de demander ici une autorisation écrite préalable.

 

Aucun commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.