AccueilVeille médiasL’AFP corrige le nombre de réfugiés arabes de Palestine en 1948

L’AFP corrige le nombre de réfugiés arabes de Palestine en 1948

Contactée par InfoEquitable, l’AFP a corrigé une erreur sur le nombre d’Arabes ayant quitté la Palestine au moment de la guerre de 1948.

 

Une dépêche de l’Agence France-Presse (AFP) parue le 29 janvier et intitulée « Palestiniens : l’Unrwa a besoin de 1,2 milliard de dollars » indiquait que M. Kraehenbuehl, le chef de L’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (Unrwa), avait comme objectif de « maintenir une aide aux quelque 5,4 millions de Palestiniens qui ont été chassés de chez eux ou qui ont fui lors de la guerre de 1948, à la création d’Israël. »

La dépêche mentionnait plus bas le chiffre plus réaliste de 750,000 Arabes ayant quitté la Palestine en 1948. Le chiffre de 5,4 millions (compilé par l’Unrwa) comprenait non seulement les quelques dizaines de milliers de réfugiés encore vivants (20,000 selon certaines estimations, puisque la plupart sont naturellement décédés après 70 ans), mais aussi leurs descendants aujourd’hui pris en charge par l’Unrwa (de façon unique par rapport à tous les autres réfugiés du monde, régis par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés – HCR – et dont le « titre » n’est pas transmissible de façon héréditaire…).

L’AFP a rapidement répondu à notre requête et édité une nouvelle version de la dépêche en modifiant la phrase comme suit : « M. Kraehenbuehl a dit qu’il était venu à Genève pour demander aux Etats de renouveler “leurs contributions extrêmement généreuses” de l’an dernier et de permettre de maintenir une aide aux quelque 5,4 millions de Palestiniens enregistrés auprès de l’Unrwa. »

 

 

La nouvelle formulation est juste, même si pour être plus précise et garder la référence à 1948 elle aurait pu indiquer que la majorité des 5,4 millions de Palestiniens enregistrés auprès de l’Unrwa sont les descendants de ceux qui ont quitté la Palestine lors de la guerre de 1948.

En outre, la rédaction de l’AFP a mis en évidence la modification de la dépêche envoyée à ses clients, avec cet ajout : « Merci bien lire au 5e para de notre envoi du 29 janvier 2019 que les 5,4 millions de Palestiniens enregistrés auprès de l’Unrwa ». C’est important, car les journalistes qui lisent ces dépêche formeront eux-mêmes les opinions de leurs lecteurs.

Grâce à l’Unrwa, les descendants des réfugiés arabes de la guerre de 1948 restent au coeur de l’actualité – pour revendiquer un « droit au retour » qui équivaudrait à submerger l’Etat juif et y mettre fin – alors qu’il est rarissime qu’un article traite des descendants des 900,000 réfugiés juifs chassés des pays arabes à la même époque, qui ont été depuis longtemps intégrés sans assistance internationale en Israël et dans les pays occidentaux. Les lecteurs des informations sur l’Unrwa peuvent difficilement percevoir que la région a connu, comme d’autres à la même époque (Inde-Pakistan, etc.), une sorte d’échange de populations. Il n’est pas nécessaire d’ajouter encore à ce déséquilibre des chiffres qui exagèrent le nombre de réfugiés arabes, comme l’AFP l’avait déjà fait par le passé (cf. InfoEquitable : L’AFP gonfle et corrige les chiffres des déplacés arabes de 1948, novembre 2017).

 

 

InfoEquitable remercie l’AFP pour sa prompte réaction.

Vous appréciez le travail de veille et d’information d’InfoEquitable ? Aidez-nous à le poursuivre en faisant un don déductible de vos impôts à hauteur de 66 % des sommes versées. Chaque geste compte ! Suivez aussi InfoEquitable sur Facebook et Twitter.


Auteur : InfoEquitable. Si vous souhaitez reproduire cet article, merci de demander ici une autorisation écrite préalable.

Aucun commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.