AccueilRessourcesEclairagesLa nouvelle ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU parle vrai

La nouvelle ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU parle vrai

La nouvelle ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, Nikki Haley, a fait une remarquable déclaration à la sortie de sa première réunion consacrée au Moyen-Orient au Conseil de sécurité.

Une réunion “un peu étrange”, a-t-elle trouvé. InfoEquitable vous propose une traduction de ses propos qui marquent par la dénonciation des partis pris anti-israéliens et des doubles-standards de l’ONU, à qui l’ambassadrice reproche de négliger de traiter les autres problèmes du monde.

 

 

Dans la presse

Les médias français n’ont pratiquement pas parlé de cette déclaration. L’AFP a juste émis une dépêche qui insistait sur le soutien des Etats-Unis à la solution à deux états que l’agence promeut constamment. Ce n’était pourtant pas du tout l’élément central du discours de Nikki Haley, même s’il est exact qu’elle a confirmé cette position de principe dans les échanges avec les journalistes dans les termes suivants :

“Toute personne qui veut dire que les Etats-Unis ne soutiennent pas une solution à deux états se trompe. Nous soutenons absolument la solution à deux états, mais nous réfléchissons aussi hors des idées préconçues, c’est à dire : que faut-il pour amener les deux côtés à table; sur quoi avons-nous besoin de les mettre d’accord ? En fin de compte, la solution qui apportera la paix au Moyen-Orient viendra des Israéliens et de l’Autorité palestinienne. Les Etats-Unis sont juste là pour soutenir le processus.”

Très peu de journaux ont repris cette dépêche, et ceux qui l’ont fait l’ont réduite à sa plus simple expression, insuffisante pour informer correctement.

 

La déclaration de l’ambassadrice

[en gras les points marquants]

« Le Conseil de sécurité vient de terminer sa réunion mensuelle régulière sur les problèmes du Moyen-Orient. C’est la première réunion de ce genre à laquelle je participe et je dois dire que c’était un peu étrange.

Le Conseil de sécurité est supposé discuter de comment maintenir la paix et la sécurité internationales. Mais dans notre réunion sur le Moyen-Orient, la discussion ne portait pas sur l’accumulation illégale de fusées par le Hezbollah au Liban, elle ne portait pas sur l’argent et les armes que l’Iran fournit aux terroristes, elle ne portait pas sur comment nous vainquons l’Etat islamique, elle ne portait pas sur comment nous demandons des comptes à Bashar al-Assad responsable pour le massacre de centaines de milliers de civils. Non; au lieu de cela, la réunion s’est concentrée sur la critique d’Israël, la seule vraie démocratie au Moyen-Orient.

Je suis nouvelle ici mais je comprends que c’est ainsi que le conseil a fonctionné mois après mois depuis des décennies. Je suis ici pour dire : les Etats-Unis ne détourneront plus le regard là-dessus. Je suis ici pour souligner le soutien à toute épreuve des Etats-Unis à Israël. Je suis là pour souligner : les Etats-Unis sont déterminés à s’élever contre le parti pris anti-israélien de l’ONU. Nous ne répéterons jamais la terrible erreur de la résolution 2334 et ne permettrons pas à des résolutions inégales de condamner Israël. A la place, nous pousserons à agir sur les vraies menaces auxquelles nous faisons face au Moyen-Orient.

Nous défendons a paix. Nous soutenons une solution au conflit israélo-palestinien qui soit négociée directement entre les deux parties, comme le Président Trump l’a réitéré dans sa rencontre avec le Premier ministre Netanyahu hier. Les résolutions outrageusement biaisées du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale ne font que rendre la paix plus compliquée à atteindre en décourageant l’une des parties d’aller à la table des négociations.

Chose incroyable, le département des Affaires politiques de l’ONU a une division entière dédiée aux Affaires palestiniennes. Imaginez cela. Il n’y a aucune division dédiée aux lancements illégaux de missiles par par la Corée du Nord, il n’y a aucune division dédiée au premier Etat soutien terrorisme dans le monde, l’Iran. L’approche pleine de préjugés au problème israélo-palestinien ne favorise pas le processus de paix et elle n’a aucun rapport avec la réalité du monde qui nous entoure. Les double-standards sont époustouflants.

Il y a seulement quelques jours, les Etats-Unis ont cherché, sans succès, à faire condamner une attaque terroriste en Israël par le Conseil de sécurité, où le terroriste avait ouvert le feu sur des gens qui attendaient le bus avant d’en poignarder d’autres. Le Conseil de sécurité n’hésiterait pas à condamner une attaque comme celle-là dans tout autre pays. Mais pas pour Israël. La déclaration a été bloquée, et c’est une véritable honte.

Israël existe dans une région où d’autres appellent à sa complète destruction et dans un monde où l’antisémitisme est en augmentation. Ce sont des menaces dont nous devrions discuter aux Nations unies alors que nous continuons à travailler pour un accord global qui mettrait fin au conflit israélo-palestinien.

Mais en dehors de l’ONU, il y a de bonnes nouvelles. La place d’Israël dans le monde change. Israël établit de nouvelles relations diplomatiques, de plus en plus de pays reconnaissent combien Israël contribue au monde, ils reconnaissent qu’Israël est un phare de stabilité dans une région perturbée et qu’Israël est à l’avant-garde de l’innovation, l’esprit d’entreprise et les découvertes technologiques.

C’est le parti pris anti-israélien de l’ONU qu’il est depuis longtemps nécessaire de changer. Les Etats-Unis n’hésiteront pas à s’élever contre ces partis pris en défense de notre ami et allié, Israël.

Je dirais que je crois que nous avons vu un ton légèrement différent pendant la réunion, mais nous verrons comment cela va progresser. »

Vous avez aimé cet article ? Suivez InfoEquitable sur Facebook et Twitter.


Auteur : InfoEquitable

Image de couverture : UN Web TV – Youtube

© InfoEquitable. Si vous souhaitez reproduire cet article, merci de demander ici une autorisation écrite préalable.

Derniers commentaires
  • MERCI POUR VOTRE TRANSPARENCE TOTALE SUR LA TRANSMISSION DE NIKKY HALEY -USA- A L ONU

  • Merci à Madame Nikky Haley pour son discours à l’ONU, Merci au Président Trump qui permet cette parole ouverte.
    Il faut remettre l’ONU complètement à plat et redistribuer les pays qui en feront partie. Il n’est pas normal qu’un pourcentage anormalement élevé de pays arabes musulmans fasse partie de cette Organisation. Pas étonnant donc qu’Israël y soit toujours critiqué et combattu. Il faut rebâtir cette Organisation de façon à ce que ses voix lors des votes soient complètement neutres.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.