AccueilVeille médiasCorrigé : Une carte de l’AFP ignore plus de 400 roquettes lancées sur Israël

Corrigé : Une carte de l’AFP ignore plus de 400 roquettes lancées sur Israël

Mise à jour – 18 novembre 2018 :

L’AFP corrige

Après qu’InfoEquitable ait informé la rédaction de l’AFP à propos de cette image qui effaçait des centaines d’attaques à la roquette contre les civils du sud d’Israël, et que CAMERA ait traduit l’article d’InfoEquitable a destination des lecteurs anglophones, l’AFP a modifié la carte de manière à représenter correctement les centaines de roquettes palestiniennes lancées sur les localités israéliennes. La correction a été effectuée en français, mais aussi en anglais, en espagnol et en arabe.

 

Carte corrigée (en français avec le filigrane de l’AFP, et en anglais entièrement visible)

 

Une note a de plus été ajoutée à l’image dans les archives de l’AFP pour rendre compte de la correction :

Modification de la représentation des zones touchées. Ajout du nombre de roquettes et frappes aériennes.

InfoEquitable et CAMERA remercient l’AFP d’avoir effectué cette correction.

 

— — — —

Article original

Voici la carte qu’a proposée, mardi 13 novembre, l’Agence France-Presse (AFP) pour représenter les frappes ayant touché les territoires d’Israël et de la bande de Gaza :

 

 

Pour se rendre compte du degré de désinformation atteint ici, citons… l’article de l’AFP :

 

Depuis lundi, l’armée israélienne a dénombré environ 460 tirs de roquettes et d’obus de mortier, dont son système de défense antimissiles a intercepté une centaine, et a dit avoir frappé en retour 160 positions militaires du Hamas et de son allié, le Jihad islamique.

 

Et pourtant, d’après l’infographie, Israël n’aurait été frappé qu’à deux endroits mais aurait canardé l’ensemble du territoire de la bande de Gaza (au point que le titre de l’image ne comprend que de la bande de Gaza). On cherche en vain sur l’image les roquettes qui ont arrosé la ville de Sderot, par exemple : pourtant, cette information est aussi connue de l’AFP, qui a illustré le même article par une photo intitulée « Des Israéliens dans la ville de Sderot se mettent à l’abri de tirs de roquettes en provenance de la bande de Gaza le 12 novembre 2018 ( AFP / Jack GUEZ ) ».

Où sont passés les « 460 roquettes et obus de mortier » – sans compter un missile guidé antichar russe Kornet envoyé sur un autocar de l’armée – lancés par les groupes islamistes de Gaza principalement sur les civils israéliens, pendant que l’armée israélienne répliquait effectivement en visant des cibles militaires à Gaza (la distinction entre objectif civils et militaires aurait sa place dans une infographie…) ?

Au passage, l’opposition « armée israélienne » contre « Palestiniens » de la légende est trompeuse puisque les groupes Palestiniens belligérants – nommés dans l’article – sont eux aussi armés jusqu’au dents, comme ils viennent de le démontrer.

On dit qu’une image vaut mille mots. Même si les informations sont énoncées dans la dépêche, il est donc important que la carte illustrant le texte reflète aussi la réalité des deux côtés de la zone de conflit. InfoEquitable a écrit à l’AFP pour demander à l’agence de modifier cette infographie en conséquence en y ajoutant les données complètes sur les impacts enregistrés du côté israélien.

Vous appréciez le travail de veille et d’information d’InfoEquitable ? Aidez-nous à le poursuivre en faisant un don déductible de vos impôts à hauteur de 66 % des sommes versées. Chaque geste compte ! Suivez aussi InfoEquitable sur Facebook et Twitter.


Auteur : InfoEquitable. Si vous souhaitez reproduire cet article, merci de demander ici une autorisation écrite préalable.

Dernier commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.