AccueilVeille médiasAttaque au checkpoint: Le Figaro rétablit le contexte, Le Monde continue à l’obscurcir

Attaque au checkpoint: Le Figaro rétablit le contexte, Le Monde continue à l’obscurcir

Le couteau brandi par une Palestinienne, qui était mentionné dans le titre de l’AFP, avait disparu dans les titres des deux grands quotidiens. Le Figaro a corrigé.

Une attaque au couteau a eu lieu le 18 septembre contre des garde-frontières qui surveillaient le point de passage de Qalandia, entre Ramallah et Jérusalem. Sous la menace, les policiers présents ont tiré. L’attaquante palestinienne a succombé à ses blessures.

Dans le film de l’attaque, le couteau est clairement visible.

 

video

 

L’Agence France-Presse (AFP) a émis une dépêche :

 

 

Le Figaro et Le Monde ont repris la dépêche de l’AFP, dont le titre était complet – bien que l’accent mis sur le décès de la Palestinienne reste discutable (on aurait pu écrire, dans l’ordre des faits, quelque chose comme « Tentative d’attaque au couteau, l’attaquante palestinienne tuée en représailles »; toujours cette fameuse tendance à faire passer l’effet avant la cause).

Mais les deux quotidiens ont considérablement altéré le titre de l’AFP :

 

 

 

Dans les deux cas, si les articles reprennent bien les informations de l’AFP et mentionnent donc l’attaque au couteau, le contexte a été ôté des titres. Le couteau et le lieu ne sont plus cités.

Le lecteur qui glisse sur ces titres peut penser qu’une innocente femme palestinienne a été victime de brutalité policière israélienne et le motif est laissé à son imagination (racisme, …).

 

Un procédé récurrent au Figaro

InfoEquitable a déjà noté ce procédé récurrent dans la rubrique « Flash actualité » du site du Figaro qui consiste à tronquer des titres corrects de l’AFP sur des attaques palestiniennes, transformant les terroristes qui les commettent en victimes. Pour rappel :

  • en 2018, un terroriste palestinien au volant d’un engin de chantier fonce sur des soldats israéliens, Le Figaro titre : « Un Palestinien tué par des soldats israéliens ». Titre de l’AFP : « Un Palestinien tente de renverser des soldats avant d’être tué ». Le Figaro modifie finalement son titre après l’intervention d’InfoEquitable : « Un Palestinien tué après avoir tenté de renverser des soldats israéliens »;
  • en 2016, trois garde-frontières israéliens percutés par un Palestinien avec sa voiture, Le Figaro titre : « Cisjordanie: un Palestinien abattu ». Titre de l’AFP : « Cisjordanie occupée: un Palestinien auteur d’une attaque à la voiture bélier abattu (police) »;
  • en 2015, un Palestinien percute deux soldats israéliens avec sa voiture, Le Figaro titre : « Cisjordanie: un Palestinien abattu par la police ». Titre de l’AFP : « Cisjordanie : un Palestinien abattu après avoir percuté en voiture des soldats (police) »;
  • en 2015 encore, un Palestinien poignarde un civil israélien, Le Figaro titre : « Cisjordanie: un Palestinien abattu par l’armée ». Titre de l’AFP : « Cisjordanie: un Palestinien tué par l’armée après une attaque au couteau sur un Israélien».

 

Le Figaro corrige, Le Monde reste immobile

InfoEquitable a signalé la manipulation en émettant un tweet :

 

 

Résultat, le lendemain Le Figaro a modifié son titre pour y reproduire à nouveau l’intégralité de la formulation de l’AFP :

 

 

InfoEquitable salue cette correction du Figaro.

Nous espérons néanmoins que le journal finira par cesser de recourir à ce procédé trompeur lorsque des dépêches adéquates de l’AFP tombent. Dans l’attente, nous continuerons bien entendu à veiller.

Quant au Monde, il n’a toujours pas corrigé.

 

Vous appréciez le travail de veille et d’information d’InfoEquitable ? Aidez-nous à le poursuivre en faisant un don déductible de vos impôts à hauteur de 66 % des sommes versées. Chaque geste compte ! Suivez aussi InfoEquitable sur Facebook et Twitter.


Auteur : InfoEquitable. Si vous souhaitez reproduire cet article, merci de demander ici une autorisation écrite préalable.

Aucun commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.