AccueilVeille médiasLe CSA «met en garde» France Inter pour un reportage anti-israélien

Le CSA «met en garde» France Inter pour un reportage anti-israélien

Le gendarme de l’audiovisuel a adressé un courrier à Radio France sanctionnant un reportage qui accusait à tort Tsahal d’avoir détruit des installations sanitaires palestiniennes contre la Covid-19. C’est InfoEquitable qui avait levé le lièvre et démontré le caractère malhonnête du reportage.

 

Une fois n’est pas coutume, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a reconnu le caractère anti-israélien d’un reportage diffusé au printemps dernier sur l’antenne de France Inter.

Le 20 avril dernier, dans son journal du matin, Alice Froussard, la correspondante de la radio publique à Ramallah, avait accusé l’armée israélienne d’avoir détruit des installations médicales palestiniennes destinées à lutter contre la pandémie de coronavirus.

 

Alice Froussard

 

InfoEquitable, le premier, avait quelques jours plus tard épinglé ce reportage en mettant en exergue son caractère mensonger et foncièrement déséquilibré.

La correspondante de France Inter avait en effet sciemment passé sous silence le démenti formel de l’administration israélienne indiquant qu’aucune installation sanitaire n’avait été démantelée.

Plus invraisemblable encore, la médiatrice de Radio France que nous avions saisie, avait – par l’entremise du rédacteur en chef international de la rédaction – justifié cette censure en estimant qu’il était normal de ne pas donner la parole à l’armée israélienne, pourtant mise en cause. 

InfoEquitable avait fait part de cette réponse de France Inter à ses lecteurs.

 

 

C’est à la suite de cet article que Meyer Habib, le député de la 8e circonscription des Français établis hors de France, avait saisi le CSA

 

 

Cette « grossière fake-news de la radio phare du service public (…) rappelle les pires poncifs colportés pendant des siècles pour attiser la haine antisémite », indiquait Meyer Habib dans son courrier au CSA. « C’est un exemple édifiant de la couverture volontairement malhonnête et biaisée du conflit israélo-palestinien ».

 

Le CSA donne raison au député Meyer Habib et à InfoEquitable

A l’issue d’une délibération qui s’est tenue fin juillet, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a considéré que les griefs formulés à l’encontre du reportage de France Inter étaient fondés.

Le président du CSA, Roch-Olivier Maistre, a adressé un courrier en ce sens au député Meyer Habib. 

 

Roch-Olivier Maistre, président du CSA

Dans ce courrier officielle Conseil supérieur de l’audiovisuel a estimé que le reportage incriminé contrevenait à l’article 4 du cahier des charges de la société Radio France qui exige de la radio publique « l’honnêteté, l’indépendance et le pluralisme de l’information ».

Roch-Olivier Maistre souligne que ce reportage est également en contradiction avec les normes fixées par la délibération du CSA du 18 avril 2018, enjoignant aux médias audiovisuels de respecter « une présentation honnête des questions prêtant à controverse, en particulier en assurant l’expression des différents points de vue », ce qui n’avait manifestement pas été respecté dans le reportage de la journaliste Alice Froussard.

« Il aurait été nécessaire à l’information des auditeurs que l’expression des différents points de vue soit assurée », conclut le président du CSA; « dans ces conditions, le Conseil a mis en garde la société Radio France et lui a demandé de veiller à l’avenir à ce que la question du conflit israélo-palestinien soit traitée sur ses antennes conformément aux exigences de sa délibération du 18 avril 2018 ».

 

Une décision rendue en catimini

Il faut néanmoins souligner que la « mise en garde » du CSA à Radio France n’a fait l’objet d’aucune communication publique hormis la lettre envoyée à Meyer Habib.

InfoEquitable a vainement cherché une trace de cette délibération – rendue au creux de l’été – sur le site du Conseil supérieur de l’Audiovisuel. Nous n’avons rien trouvé.

Cette prise de position du gendarme de l’audiovisuel n’en est pas moins importante. Malgré les nombreux dérapages anti-israéliens constatés depuis des années sur les antennes des médias audiovisuels français, et en dépit des protestations dûment motivées d’une poignée d’associations – dont InfoEquitable –,  il est rarissime que le CSA prenne position en donnant raison aux plaignants.

En dépit de son caractère confidentiel, nous ne pouvons que nous féliciter de cette délibération du CSA.

Nous nous sommes adressés à la direction de Radio France pour connaître leur point de vue sur cette affaire. 

Nous ne manquerons pas de publier leurs observations dès qu’ils nous les auront adressées.

InfoEquitable continuera sans faiblir son travail de veille médiatique et de lutte contre la désinformation anti-israélienne.

 

Vous appréciez le travail de veille et d’information d’InfoEquitable ? Aidez-nous à le poursuivre en faisant un don déductible de vos impôts à hauteur de 66 % des sommes versées. Chaque geste compte ! Suivez aussi InfoEquitable sur Facebook et Twitter.


Auteur : InfoEquitable. Si vous souhaitez reproduire cet article, merci de demander ici une autorisation écrite préalable.

Image : CC BY 2.0 Flickr Fred Romeo

 

Aucun commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.