AccueilVeille médiasMur de Berlin: la comparaison fallacieuse de France Info avec Israël

Mur de Berlin: la comparaison fallacieuse de France Info avec Israël

A l’occasion des 30 ans de la chute du mur, France Info a diffusé un reportage établissant un parallèle entre le mur de Berlin et la barrière de sécurité séparant Israël de la Cisjordanie. Pas un mot sur le terrorisme.

 

C’est une recette classique du bidouillage journalistique : profiter d’un anniversaire historique pour raconter toute autre chose et vendre à ses auditeurs un reportage qui ne s’encombre ni de l’exactitude des faits, ni de l’honnêteté intellectuelle la plus élémentaire.

Depuis des années, la propagande palestinienne et ses relais dans la presse française s’ingénient à établir un parallèle fallacieux entre le mur de Berlin derrière lequel des millions de citoyens est-allemands furent emprisonnés durant des décennies et la barrière israélienne de sécurité destinée à protéger les civils israéliens des attentats qui firent des ravages tout au long de la seconde Intifada. 

C’est le biais choisi par France Info qui a diffusé le 6 novembre un reportage au titre choc, repris les jours suivants sur les antennes soeurs de France Inter et France Culture : « Jamila, l’enfant de deux murs ».

 

 

Pour fêter le 30e anniversaire de l’événement, l’envoyé spécial de France Info, Omar Ouahmane, a ainsi déniché la perle rare : Jamila, née le 9 novembre 1989 – jour de la chute du Mur – dans un hôpital dont les fenêtres surplombaient le rideau de fer séparant les deux Allemagnes. Le nouveau né a pour ainsi dire couvert l’événement en direct.

Mais ce n’est pas tout. Si la mère de Jamila est allemande, son père est palestinien ! Originaire de Naplouse, en Cisjordanie, Moufid Youssef est arrivé à Berlin-Est en 1978 pour mener des études médecine.

C’est un sacré « scoop » que vient de lever là le reportage de France Info qui s’autorise pour la circonstance à dresser un parallèle audacieux :

 

De cette union est donc née Jamila, enfants de deux murs, celui de Berlin, qu’elle n’a pas connu, et celui qui sépare Israël des territoires palestiniens, mur qu’elle a découvert en 2008.

 

Le reporter interviewe Jamila. Elle raconte son voyage en Palestine :

 

Nous avons traversé le checkpoint de Kalandia et je me souviens de ce regard bizarre parce que j’avais un passeport allemand avec un nom arabe et j’ai vu tous ces gens qui étaient contrôlés. J’ai ressenti un sentiment de colère et aussi un peu de peur. J’ai toujours espéré que ce mur tombe avant ma mort

 

Décryptage

Les auditeurs de France Info n’en apprendront guère plus. Rien n’est expliqué, tout est suggéré. Dans quel but, dans quelles circonstances le « mur » israélien (qui est en réalité une barrière sur l’essentiel de son tracé) a-t-il été érigé ? Le reportage n’en dit rien. Pas un seul rappel sur les attentats-suicides quasi quotidiens qui ont frappé les cafés, les restaurants et les transports en commun israéliens durant la seconde Intifada. Pas un seul mot sur le millier de morts provoqué par ces attentats terroristes.

La « barrière de sécurité » israélienne n’a été installée que pour protéger les civils israéliens (juifs et arabes) des attentats sanglants perpétrés par des terroristes du Hamas, des Tanzim et des Brigades des martyrs d’al Aqsa du Fatah, et du Jihad islamique palestinien. Tout dans le reportage de France Info est fait pour établir une analogie fallacieuse entre les Palestiniens et les Allemands de l’Est qui durant plus de quarante ans ne pouvaient fuir la dictature communiste et étaient maintenus prisonniers dans leur propre pays.

Les civils palestiniens ont bien entendu toute possibilité de quitter la Cisjordanie, notamment en passant par la Jordanie.

Chaque jour, des milliers de Palestiniens franchissent la barrière de sécurité pour venir travailler en Israël, visiter leur famille ou recevoir des soins dans les hôpitaux israéliens.

Le « Mur », tel que le désigne France Info, ne constitue pas davantage une prison pour les Arabes israéliens qui ont – à l’instar de leurs concitoyens juifs – toute latitude pour voyager à l’étranger. Il suffit de déambuler dans les halls de l’aéroport Ben Gourion de Tel Aviv pour le constater.

Enfin, dernier rappel historique : le parallèle établit par France Info est d’autant plus malhonnête que l‘ex-dictature communiste de la défunte République démocratique allemande avait su développer des liens très étroits avec les organisations terroristes palestiniennes auxquelles la Stasi (les services secrets de l’ex-RDA) fournissait un appui logistique très appréciable.

Certains dossiers exhumés des archives de la Stasi ont fourni à ce sujet de précieux renseignements.

Peut-être l’occasion d’un futur reportage de l’envoyé spécial de France Info à Berlin ?

 

Vous appréciez le travail de veille et d’information d’InfoEquitable ? Aidez-nous à le poursuivre en faisant un don déductible de vos impôts à hauteur de 66 % des sommes versées. Chaque geste compte ! Suivez aussi InfoEquitable sur Facebook et Twitter.


Auteur : InfoEquitable. Si vous souhaitez reproduire cet article, merci de demander ici une autorisation écrite préalable.

Photo : Flickr CC BY-NC 2.0 Andreas Krüger

Derniers commentaires
  • Invitons ce journaliste à un débat, afin qu’il s’exprime et aussi la direction de France Info qui sont habitués du fait des infos tronquées, mais au fur et à mesure du temps les lecteurs ne sont plus dupes

  • A lire cet article sur les “informations” de France Info qui font suite à des centaines d’autres dans les médias français, et sans être vraiment sûr que tout est perdu (mais il est vraiment très tard), je crois utile de reproduire ici un commentaire que j’ai rédigé le 6 octobre dernier à la suite d’un article de Thierry Amouyal de Mabatim.info à la même date, et peu après les événements à la Préfecture de police de Paris:
    Les préceptes du Coran qui enjoignent de convertir ou de tuer les réticents en vue d’une conquête mondiale ne constituent heureusement pas, jusqu’à présent, la pratique quotidienne de la majorité des musulmans de France, et les accuser en bloc est du racisme, une attitude ignoble. Mais que peut-il se passer sous la contrainte des grands frères, des voyous, des dealers, de certains imams, dans un climat de peur où les autres musulmans craindraient pour leur vie et celle de leurs proches? Les préceptes de Mein Kampf ne constituaient pas non plus, heureusement, la pratique quotidienne de la majorité des Allemands au temps de la République de Weimar, et les accuser en bloc était du racisme, une attitude ignoble. Mais que s’est-il passé sous la contrainte de voyous devenus SA équipés de bâtons ou devenus SS ou dignitaires du parti nazi équipés de camps de concentration pour les réticents et plus tard de chambres à gaz? La reconquête du terrain par la république est un beau rêve mais après des décennies de “politique arabe” de la France, l’Etat miné de toutes parts, jusqu’au secret défense, n’est plus un Etat indépendant. Magistrature, médias, assassins “pris subitement de folie”, poursuites contre Georges Bensoussan qui observe trop, la reconquête du terrain n’est vraiment pas en vue. Pas besoin de l’incompétence d’un général Gamelin ni d’une ligne Maginot contournée, la France d’aujourd’hui compte suffisamment d’idiots utiles et de vrais collaborateurs au service de puissances moyenâgeuses et génocidaires pour que sans bataille les jeux soient faits.

  • Il faut une dose incommensurable de malhonnêteté intellectuelle pour confondre un mur (Berlin) empêchant les résidents de FUIR la RDA, et une barrière (7% de mur) empêchant les terroristes palestiniens de commettre des ATTENTATS en Israel.
    C’est tellement gros que cette “erreur” ne peut être que volontaire.

  • Une chaîne de plus en plus indigeste ! Nous ne sommes pas dupes de ces chaînes qui alimentent sans vergogne la politique arabe de la France depuis le fameux discours de De Gaulle repris par Pompidou en 1969…

  • Il faut rappeler aussi, en dehors des milliers de travailleurs palestiniens entrant pour travailler en Israël, des centaines de palestiniens se faisant soigner dans les hôpitaux israéliens (y compris des dirigeants du Hamas appelant tous les jours à la destruction d’Israël), des dizaines de camions de ravitaillement en provenance d’Israël, que Gaza (prison à ciel ouvert ?) a une frontière vers l’Egypte, pays “frère” qui impose également un blocus pour éviter l’importation d’armes et de drogue.
    Un blocus à l’entrée, pas à la sortie.
    La “prison à ciel ouvert” a également une sortie vers la Méditerranée
    Combien de prisons ont autant de portes de sorties ?

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.