AccueilVeille médiasCorrection dans Le Monde qui invoque « l’occupation israélienne » de Gaza, terminée depuis 13 ans, pour expliquer le terrorisme incendiaire palestinien

Correction dans Le Monde qui invoque « l’occupation israélienne » de Gaza, terminée depuis 13 ans, pour expliquer le terrorisme incendiaire palestinien

Le quotidien avait expliqué que les cerfs-volants incendiaires étaient une « tactique de certains Palestiniens pour s’opposer à l’occupation de la bande de Gaza par Israël » – qui a évacué Gaza en 2005… Un tweet d’un internaute a provoqué une correction du commentaire, mais la vidéo reste en ligne sur le site.

 

Dernière tactique en date pour nuire à Israël, des cerfs volants transportant des cocktails inflammables et lancés depuis Gaza par dessus la frontière pour provoquer des incendies en Israël.

Le Monde s’est arrêté sur le phénomène en produisant une vidéo intitulée « Des Palestiniens envoient des cerfs-volants enflammés côté israélien ».

Voici comment le journal présentait le sujet le 6 juin (texte en gras mis en évidence par InfoEquitable) :

 

Suspendre un chiffon en feu à un cerf-volant, puis le laisser s’envoler de l’autre côté de la frontière de Gaza. C’est la tactique de certains Palestiniens pour s’opposer à l’occupation de la bande de Gaza par Israël. Le but : mettre le feu aux terres agricoles et aux forêts chez le voisin israélien.

 

 

Cette explication de « tactique contre l’occupation » ne sortait pas de l’esprit d’un analyste politique de haut vol qu’aurait sollicité le journal. Non, la source venait du terrain : c’est l’un des terroristes pyromanes qui le dit dans la vidéo !

 

 

Or cela fait 13 ans que le dernier Israélien a quitté la bande de Gaza, après le désengagement décidé en 2005 par Ariel Sharon !

Quand le Hamas et les autres groupes terroristes palestiniens parlent de « terres occupées », ils savent que c’est perçu par le public occidental comme une référence aux territoires d’un futur Etat palestinien dont l’émergence serait empêchée par la mainmise des « colons israéliens en Cisjordanie ». Mais ce qu’ils combattent réellement est l’occupation d’Israël par les Juifs. Sinon, pourquoi incendier le territoire israélien ? Les incendies sont un message adressé aux Israéliens par toutes sortes de moyens : partez de ce pays. Certains cerfs-volants ont d’ailleurs été décorés de la manière la plus explicite qui soit pour s’adresser à des Juifs :

 

 

Ajoutons que des foyers ont été provoqués tout autour de la bande de Gaza, loin en territoire israélien internationalement reconnu, comme on peut l’observer sur cette carte. Des milliers d’hectares sont partis en fumée et des familles ont été ruinées par la destruction de leurs champs. On peut cliquer sur les foyers pour visionner des photos :

 

 

Le Monde s’empresse de préciser que les incendies « n’ont fait aucune victime ». Il faut pourtant noter que contrairement à ce qui est suggéré dans la vidéo, ce ne sont pas seulement des terres agricoles et des forêts inhabitées qui sont touchées. Des kibboutz frontaliers, où des maisons jouxtent les champs, ont été visés et s’il n’y a pas eu de morts ce n’est pas faute d’avoir essayé.

 

 

Le campus du collège Sapir, un établissement fréquenté par 8000 étudiants, a d’ailleurs été incendié dans la ville de Sdérot :

 

 

Pour les lecteurs intéressés, il existe un fascinant précédent : les terroristes palestiniens n’ont pas inventé grand chose puisque les Japonais utilisaient déjà une arme similaire pendant la Seconde Guerre mondiale, où ils envoyèrent depuis les plages nippones des « ballons-bombes » qui traversaient l’Océan Pacifique pour tomber trois jours plus tard sur l’Amérique du Nord et y mettre le feu…

 

Le Monde corrige le texte accompagnateur; la vidéo reste en ligne

La bande de Gaza, évacuée par Israël en 2005 et contrôlée depuis 2007 par le Hamas n’est pas occupée. Un internaute a eu le réflexe de signaler l’erreur au Monde en mettant en copie InfoEquitable.

 

 

Le Monde a alors modifié dès le lendemain, 7 juin, la phrase problématique, parlant désormais plus justement de « tactique de certains Palestiniens pour s’opposer à Israël ».

 

 

Bravo au Monde d’avoir réagi. Mais les lecteurs du Monde méritent mieux qu’une répétition sans filtre des éléments de propagande énoncés par les pyromanes de Gaza : la séquence de la vidéo dans laquelle l’un de ces hommes masqués déclare, sans aucune explication ajoutée par les réalisateurs, que « tant qu’il y aura occupation dans la bande de Gaza et dans nos terres occupées, ces cerfs-volants seront envoyés presque tous les jours jusqu’à ce que l’occupation s’effondre ou qu’ils répondent à nos exigences » n’a pas été retouchée et la vidéo continue de tourner ainsi.

La rédaction du Monde rectifiera-t-elle la vidéo pour y apporter un décryptage à ces propos… « incendiaires » ? A moins que les Décodeurs du Monde ne se penchent sur la question ?

Vous appréciez le travail de veille et d’information d’InfoEquitable ? Aidez-nous à le poursuivre en faisant un don déductible de vos impôts à hauteur de 66 % des sommes versées. Chaque geste compte ! Suivez aussi InfoEquitable sur Facebook et Twitter.


Auteur : InfoEquitable. Si vous souhaitez reproduire cet article, merci de demander ici une autorisation écrite préalable.

Derniers commentaires
  • Ne pas confondre “occupation israélienne” et “présence israélienne”, même s’il n’y a plus d’Israélien à Gaza.

  • Par honnêteté, “Le Monde” et ses journalistes devraient admettre qu’ils sont contre l’existence d’Israël et que leur ligne politique est la même que celle des Arabes. La destruction d’Israël.
    Les syndicats des journalistes semblent avoir pris fait et cause pour le sabotage quotidien de l’information quand il s’agit d’Israël.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.